Switch Language

Passer de l'allaitement au biberon

Ces derniers mois, votre corps a fait du bon travail. Un bébé a grandi en vous, vous avez accouché et vous avez également allaité ce petit miracle. Et vous avez tout à fait raison si vous souhaitez passer au biberon après un certain temps. N'oubliez pas que le changement peut avoir des conséquences physiques pour vous et votre tout-petit.

Arrêtez d'allaiter

L'arrêt de l'allaitement maternel a plusieurs motivations. Il est possible que ça ne se passe pas bien et vous devez arrêter. Ou peut-être n’est-ce pratiquement plus possible ou peut-être en avez-vous assez. Bien sûr, vous voulez aussi être à nouveau un peu plus indépendante et pouvoir sortir plus facilement le soir. Ou vous avez repris le travail et donner du lait au bureau n'est pas pratique pour tout le monde. Autant de raisons qui vous viennent à l'esprit pour prendre la décision d’arrêter d’allaiter.

Réduire l'allaitement maternel - Impact physique et émotionnel

Il n'est pas judicieux d’arrêter d’un coup ; réduisez progressivement. Remplacez progressivement votre lait par des biberons. Cela prend forcément du temps vu l’impact à la fois physique et émotionnel. Votre corps devra réduire progressivement la production de lait pour finalement l’arrêter. Vous pourriez de ce fait avoir un engorgement ou des seins tendus lorsque vous faites l’impasse sur un allaitement. Faites également attention si vous sentez des points durs dans vos seins, une inflammation pourrait apparaître si vous diminuez trop rapidement. Si vous sentez un point dur, massez-le, videz bien le sein ou laissez votre bébé le boire.

L’arrêt de l'allaitement maternel a aussi un impact émotionnel. Vous clôturez un chapitre au cours duquel vous avez eu des contacts très intenses avec votre bébé. Certaines mamans peuvent donc être tristes. Il est donc certainement important de prendre le temps de réduire l'allaitement.

Astuce: n'oubliez pas de prendre une belle photo de l’allaitement pour plus tard.

Réduire l'allaitement maternel | Impact sur votre petit

Votre tout-petit devra aussi s'habituer à d'autres aliments et à une autre façon de boire. Un certain nombre de choses peuvent arriver à votre tout-petit:

  • Petites crampes intestinales - parce que votre tout-petit doit s'habituer à la composition des aliments en bouteille ou parce que votre tout-petit boit trop rapidement à la bouteille.
  • Constipation -  les intestins de votre bébé peuvent s’obstruer car il doit s'habituer à une composition différente des aliments.
  • Selles différentes - d'autres aliments modifient également la composition des selles. Cela risque de les rendre plus fermes, plus brunes et d’avoir une autre odeur. En raison de la composition différente des selles, les petites fesses de votre bébé sont désormais très sensibles et des rougeurs peuvent apparaître. Hydratez-les bien avec Bepanthol® Onguent Bébé. Recommandé par les mamans*
  • Refuser le biberon – votre bébé peut refuser le biberon parce qu'il n'aime pas la tétine. Trouver la bonne tétine peut prendre un certain temps.  Il a aussi besoin de temps pour s'habituer au goût de la nourriture en biberon.
  • Refuser le sein - Cela s'applique aux bébés gourmands. Ils doivent faire moins d’efforts pour obtenir de la nourriture d’un biberon. Certains préfèrent donc le biberon à votre sein. 

9 conseils pour passer de l'allaitement au biberon

  1. Habituez votre tout-petit au biberon dès le départ. Certaines mamans nourrissent  au biberon une fois par jour dès le début.
  2. Veillez à ce que le biberon soit pratiquement à la température corporelle (environ 35 degrés).
  3. Votre bébé continue à réclamer le sein ? Demandez à quelqu'un d’autre de le nourrir. Votre bébé s'attend à ce que vous allaitiez, pas les autres.
  4. Votre bébé ne veut pas prendre le biberon? Mettez quelques gouttes de lait maternel sur la tétine.
  5. Au début, mélangez le lait maternel et le lait en biberon pour habituer votre tout-petit au goût.
  6. Seins douloureux et tendus? Rafraîchissez-les avec des compresses froides ou massez-les doucement. Ou encore soulagez la pression en tirant le lait  ou en allaitant encore de temps à autre.
  7. Prenez le temps de diminuer l’allaitement. C'est plus agréable pour votre bébé et pour votre corps.
  8. Profitez particulièrement des derniers moments d'allaitement! Ce sera bientôt terminé et il risque de vous manquer.
  9. Veillez à avoir Bepanthol® Onguent Bébé dans le sac à langer au cas où vous devriez changer votre tout-petit en cours de route. 

* WOM survey, The insiders, 714 respondents May (2020).

Curve Image Baby Luieruitslag

Articles à propos de petites fesses rouges

Nos produits

Bepanthol Onguent Bébé 100g

Bepanthol Onguent Bébé

Bepanthol® Onguent Bébé apaise la peau bébé dès les premiers signes de rougeurs, protège et soutient également la régénération naturelle de la peau, grâce à la pro-vitamine B5.